Ecrit par & déposé en vertu de Divers, Retours sur images.

Vendredi 19 octobre à 9 h 30

Visite du quartier Montfleury, rendez-vous devant les grilles du Gallia, avec Joséphine Saïa

 

Vendredi 19 octobre à 9 heures 30 Visite du Quartier Montfleury

Nous poursuivons notre découverte des différents quartiers de Cannes, aujourd’hui le quartier Montfleury.
Appelé Basse-Californie, le quartier possède de très belles villas Belle Epoque ainsi que d’anciens hôtels prestigieux comme le Gallia, l’ex Casino des Fleurs, l’hôtel Beau- Séjour ou encore l’hôtel St-Charles…

Nous verrons la villa dans laquelle la Gestapo avait installé son siège à Cannes.
Il est également réputé pour ses nombreuses écoles, ses équipements sportifs… sans oublier l’ancienne gare du funiculaire.

 

Visite accompagnée par Joséphine Saia, conférencière des Archives Municipales de la Ville de Cannes

Rendez-vous 9 heures 15 devant l’entrée du Gallia, 23 boulevard Montfleury.

Participation 8 euros – 10 euros pour les non-membres

Ecrit par & déposé en vertu de Retours sur images, Visites de musées et d’expositions.

Jeudi 11 octobre à 15 heures

« Arts traditionnels du Japon »

Conçue en partenariat avec l’Institut Lussato-Fédier (Bruxelles), l’exposition met en valeur la virtuosité des maîtres artisans du Japon, à travers quarante chefs d’œuvre datant du XVe siècle à nos jours, inspirés par la culture lettrée, les croyances et  les traditions populaires.
Un second volet révèle l’univers coloré et magique des fêtes rurales japonaises, grâce au      regard insolite du photographe Charles Fréger.

Cette exposition est organisée à l’occasion de la manifestation nationale« Japonismes        2018 », qui célèbre le160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le  Japon.
Nous serons accompagnés pour cette visite par Christophe Roustan Delatour,

Directeur Adjoint des Musées de Cannes, Commissaire de cette exposition.

 

Rendez-vous à 14 heures 45 devant le Musée de la Castre

6, rue de la Castre – Cannes

Participation : membres 8 euros – non-membres 10 euros

 

Ecrit par & déposé en vertu de Retours sur images, Visites de musées et d’expositions.

Vendredi 5 octobre à 14 heures 30

Visite de l’exposition et déambulation dans la ville de Vallauris avec Céline Graziani,

« Picasso, les années Vallauris »

Organisée dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », l’exposition « Picasso, les années Vallauris » explore, au cœur de Vallauris, dans les lieux mêmes où le peintre a vécu et travaillé de 1947 à 1955, la vie et l’œuvre de Picasso depuis son installation dans la ville provençale « La Galloise », jusqu’à son départ pour Cannes.

Conçue comme une série d’allers-retours entre la vie quotidienne et l’œuvre artistique de Picasso, l’exposition souligne la dimension profondément novatrice de son travail à cette période, tout en montrant l’attachement qui liait le maître espagnol à la ville.

En offrant à Vallauris en 1949 la statue « L’Homme au mouton », puis en peignant dans la chapelle de l’ancien prieuré, les monumentales peintures de La Guerre et la Paix, Picasso confère à son œuvre vallaurienne puissance et universalité.

Céline Graziani nous accompagnera pour cette déambulation parmi les différents lieux de l’exposition.

Rendez-vous à 14 heures 15 devant l’entrée du Musée Magnelli,

Place de la Libération à Vallauris

MERCI de vous inscrire pour cette visite

Participation : Membres 10 euros – Non membres : 12 euros

*********

Ecrit par & déposé en vertu de Divers, Retours sur images.

 

Samedi 22 septembre de 10 heures à 18 heures

VIVA ASSOCIATIONS

Cette année encore, l’Académie Clémentine sera présente lors de ce rendez-vous annuel des associations cannoises.

Le Salon se déroulera dans la Rotonde du Palais des Festivals.

Venez nous rencontrer, mais également découvrir d’autres associations, assister à des animations de toutes natures, une journée très agréable, pleine de surprises !

Le programme détaillé vous sera envoyé courant septembre.

 

Ecrit par & déposé en vertu de Retours sur images, Visites de musées et d’expositions.

Le vendredi 21 septembre à 15 heures

Nous visiterons l’exposition du Musée Bonnard, « Inspirantes Inspiratrices, passions croisées »

Nous serons comme d’habitude en compagnie de Fanny Lejay

Les femmes ont été pour de nombreux artistes une source d’inspiration. Peut-on imaginer Bonnard dans Marthe (elle fut son modèle pour146 tableaux), Dali sans Gala, Monet sans Blanche, Renoir sans Gabrielle, Vuillard sans Misia, Picasso sans Fernande, Dora ou Jacqueline ?

Cette exposition met en lumière combien le rôle des femmes, qu’il soit dans l’ombre ou au grand jour, dépasse celui de la représentation d’un modèle.

Rendez-vous 14 heures 45 devant le Musée Bonnard

6, boulevard Sadi Carnot – Le Cannet

Participation : 10 euros – 8 euros pour les membres de l’Académie Clémentine

Visite limitée à 20 personnes inscription ac.clementine@orange.fr ou 06 10 27 13 54

 

Ecrit par & déposé en vertu de Retours sur images, Saison 2018 - 2019.

Samedi 15 septembre à 18 heures

Concert au musée de la Castre

« Flûtes au Japon »

 Dans le cadre de « Japonisme 2018 » et de l’exposition  consacrée aux arts traditionnels du Japon, nous vous proposons un concert de flûte et harpe autour de  compositeurs japonais.

Trois musiciens de l’Orchestre de Cannes nous emmèneront faire ce lointain voyage.

Ce concert est un partenariat entre le Musée de la  Castre, l’association France-Japon, Expressions XX et I et l’Académie Clémentine.

 

ENTRÉE LIBRE

Ecrit par & déposé en vertu de Retours sur images, Visites de musées et d’expositions.

Samedi 8 septembre : journée à Monte Carlo

Pour notre premier rendez-vous de l’année, nous vous proposons, en compagnie de l’association des Amis des Archives, une grande journée à Monte Carlo.

Le mythique Casino, ses salons privés, l’éclat de l’architecture et des décors de Charles Garnier nous occuperont toute la matinée.

Après un déjeuner laissé à votre libre choix, nous retrouverons le Grimaldi Forum et « L’Or des Pharaons », l’exposition de cet été 2018.

En fonction du nombre de participants, nous aurons une ou deux conférencières pour nous présenter ces trésors.

Rendez-vous 7 heures 45 devant l’église ND des Pins, 32 bd Alexandre III à Cannes

DEPART IMPERATIF à 8 HEURES

Participation à la journée (autocar, visites accompagnées) : 65 euros

Inscription avec règlement avant le 4 septembre – MERCI

Renseignements : 06 10 27 13 54

 

Ecrit par & déposé en vertu de Les soirées de gala, Retours sur images.

8 Juin à partir de 19 heures : Gala Clémentine Villa Véra à Cannes

Les grèves annoncées à la SNCF nous obligent à reporter la conférence de Benoit Chenu

 

Cette conférence est reportée AU VENDREDI 7 DÉCEMBRE (même endroit) à partir de 19 heures : Gala Clémentine Villa Véra à Cannes

Le dîner de Gala de juin est maintenu et Nicole Sabbagh remplacera Benoît Chenu pour vous présenter ce même soir du vendredi 8 juin une conférence avec projection sur ce beau pays qu’est l’Arménie

 

 

 

 

 

 

 

N’oubliez par notre rendez-vous le 7 décembre au même endroit pour un dîner de gala de Noël : Conférence avec projections et films de Benoit Chenu autour du Général de Castelnau et la Guerre de 1914/1918

Arrière-petit-fils du Général, Benoit Chenu vient de sortir un ouvrage rapportant cette vie passionnante et parcourt la France pour faire connaître cet aïeul qu’il n’a pas connu.

En cette année de centenaire, il sera intéressant d’avoir un nouveau regard sur la Grande Guerre à partir d’archives familiales et inédites.

Le général de Castelnau : 1914-1918, la guerre des occasions perdues.

Le 14 juillet 1919, lors du défilé de la Victoire, quand parait le général de Castelnau sur son cheval, l’immense foule massée sur les Champs Élysées se met à scander : maréchal, maréchal ! L’opinion publique réclame réparation de ce qu’elle considère comme une injustice vis-à-vis de celui qui, avec les maréchaux Joffre, Foch et Pétain, formait le haut commandement français de la Grande Guerre. Au fil du temps, ce personnage si populaire va s’estomper de notre histoire militaire. En refusant d’écrire des mémoires et en édictant un embargo sur ses archives personnelles, Castelnau s’est lui-même exclu du roman national qui se forge dès l’Armistice. À propos de cette guerre, l’élite politico-militaire du pays s’entend en effet pour imposer la vision d’une union sacrée des Français derrière des chefs omniscients tels que Joffre ou Foch. De nombreux historiens, notamment étrangers, déplorent la perpétuation jusqu’à nos jours de cette vision anesthésiante. Tirant profit de la numérisation récente de l’énorme volume d’archives relatives à ce conflit, Benoit Chenu approche sous un angle inédit les principaux évènements. Puisant également dans des fonds d’archives étrangers, il montre notamment que, contrairement à la vulgate officielle, les occasions n’ont pas manqué de réduire le prix à payer par notre pays pour gagner cette guerre.

Jusqu’à une date récente, Benoît Chenu, arrière-petit-fils du Général de Castelnau, était cadre dirigeant dans un grand groupe français. Outre une passion ancienne pour l’histoire militaire, il possède une grande maîtrise des outils et des méthodes computationnelles ce qui lui a permis d’extraire au milieu de millions de documents numérisés, de nombreux inédits et de proposer une vision nouvelle de la Grande Guerre. Il vient de publier aux éditions Bernard Giovanangeli : « Castelnau, le quatrième maréchal ».

 

Arrière-petit-fils du Général, Benoit Chenu vient de sortir un ouvrage rapportant cette vie passionnante et parcourt la France pour faire connaître cet aïeul qu’il n’a pas connu.